• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Rhizarthrose et prothèse

La rhizarthrose est de la colonne du pouce. Précisément, c’est l’articulation trapézo-métacarpienne, située à la base du pouce, qui est concernée.

La rhizarthrose est une pathologie très fréquente. Elle concerne essentiellement, avec une prédominance d’âge à 60 ans. Il n’y a le plus souvent pas de cause sous-jacente (forme primaire) ; mais la rhizarthrose peut être secondaire à un rhumatisme inflammatoire (polyarthrite …) ou une séquelle de fracture.

La rhizarthrose se manifeste par des douleurs situées à la base du pouce, lors de l’utilisation de la main dans les gestes de la vie quotidienne (ouvrir un couvercle de boite, tourner une clé…). Une perte de force au niveau de la pince pouce-index est fréquemment retrouvée. Au stade plus évolué, la déformation s’installe par sub-luxation progressive du métacarpien par rapport au trapèze : la bosse située à la base du pouce, et le pouce en forme de Z. Cela peut toucher les 2 mains.

L’examen clinique confirmera la localisation des douleurs, évaluera la diminution des amplitudes articulaires de la colonne du pouce (enraidissement) et la diminution de la force.

Le bilan radiographique confirmera l’arthrose trapézo-métacarpienne d’une part, évaluera le stock osseux restant et recherchera une arthrose diffuse autour du trapèze (arthrose STT associée), pour proposer la meilleure solution thérapeutique.

Le traitement médical initial associe infiltration(s) et traitement anti-inflammatoire en l’absence de contre-indications, et attelle de repos nocturne.

En cas d’atteinte évoluée ou d’échec de ce traitement médical, le traitement devient chirurgical. Deux options existent, elles seront réalisées au cours d’une hospitalisation ambulatoire ou de 1 nuit, sous anesthésie loco-régionale :

  • en cas d’atteinte isolée trapézo-métacarpienne, on réalise une arthroplastie trapézo-métacarpienne. Il s’agit d’une mini prothèse de hanche, sans ciment, fixée dans le trapèze et le métacarpien, pour restituer la mobilité, la force et éradiquer les douleurs. Dans les suites, une immobilisation est portée pendant 3 semaines, puis l’auto-rééducation seule suffit. Les résultats sont excellents. Les risques (lésions neurologiques, infection, descellement de prothèse) sont exceptionnels. Le Dr Jacques Teissier est concepteur de la prothèse MAIA (laboratoire Lépine), qui est une des références et la prothèse la plus posée en France.
     
  • En cas d’atteinte diffuse du trapèze, on réalisera une ablation du trapèze (trapézectomie), en associant une interposition à la place par un transfert tendineux (ligamentoplastie suspension). L’immobilisation de 3 semaines est suivie d’une rééducation spécialisée. Les risques (lésions neurologiques, infection, descellement de prothèse) sont exceptionnels.

Plus sur la pathologie Poignet et main