• Membre supérieur Chirurgiens :
    Dr. Jacques TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Philippe TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Adriano TOFFOLI : 04 67 41 34 51
  • Membre inférieur Chirurgiens :
    Dr. Florent BUSCAYRET : 04 67 12 12 65
    Dr. Christophe FARENQ : 04 67 58 03 92
    Dr. Franck LACAZE : 04 67 41 34 52
    Dr. Etienne MAURY : 04 48 74 00 01
  • Pied / Cheville Chirurgiens :
    Dr. Wayan HEBRARD : 04 67 58 05 70
  • Rachis Chirurgiens :
    Dr. Alexandre DHENIN : 04 67 41 34 53
    Dr. Guillaume LONJON : 04 67 41 34 53
    Dr. Matthieu VASSAL : 04 67 41 34 53
MENU
Prendre rendez-vous

Rhizarthrose et prothèse

Accédez à la fiche PDF

Présentation

L’arthrose trapézo-métacarpienne ou rhizarthrose est un processus dégénératif d’usure du cartilage de la base du pouce survenant avec l’âge. Cette arthrose touche plus fréquemment les femmes à partir de 50 ans.

Les principales causes

Il existe des prédispositions génétiques et familiales à cette pathologie. Une séquelle de fracture ou un traumatisme peut favoriser la rhizarthrose. Par ailleurs, certains rhumatismes inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde peuvent également aboutir à une détérioration de cette articulation.

Symptômes cliniques

Toute activité sollicitant le pouce peut être douloureuse. Pincer, serrer ou attraper un objet peut parfois s’avérer impossible. Un gonflement et une raideur de la base du pouce sont caractéristiques de même qu’une déformation en zigzag pour les formes les plus évoluées. Avec la progression de l’arthrose, la perte de force peut devenir très invalidante dans les activités de la vie quotidienne.

Examens complémentaires

Les radiographies du pouce confirment le diagnostic.

Figure 1. Comparaison côté non opéré et côté opéré

Figure 2. Radiographies pré et post-opératoire

Traitements 

Le traitement doit être adapté au stade de l’arthrose et à la sévérité des symptômes même si aucun ne permet de stopper sa progression. Les symptômes ne s’aggravent pas toujours et tous les cas de rhizarthrose ne nécessitent pas une intervention chirurgicale. 

Traitement médical

En cas de gestes répétitifs, le repos peut apporter une amélioration. Le port d’une attelle de repos ainsi que la prise d’anti-inflammatoires par voie orale en cure courte peut permettre de soulager les symptômes. Une infiltration de corticoïde retard dans l’articulation peut également s’avérer efficace.

Traitement chirurgical

En cas d’échec du traitement médical, le traitement chirurgical est indiqué. Il consiste en un remplacement de l’articulation par une prothèse. L’alternative étant la trapézectomie-ligamentoplastie (consistant à enlever l’os trapèze en associant une stabilisation ligamentaire de l’articulation). L’arthrodèse (blocage de l’articulation) est exceptionnellement pratiquée chez des patients jeunes travailleurs manuels.
 
 

Fiche(s) patients

Plus sur la pathologie Poignet et main