• Membre supérieur Chirurgiens :
    Dr. Jacques TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Philippe TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Adriano TOFFOLI : 04 67 41 34 51
  • Membre inférieur Chirurgiens :
    Dr. Florent BUSCAYRET : 04 67 12 12 65
    Dr. Christophe FARENQ : 04 67 58 03 92
    Dr. Franck LACAZE : 04 67 41 34 52
    Dr. Etienne MAURY : 04 48 74 00 01
  • Pied / Cheville Chirurgiens :
    Dr. Wayan HEBRARD : 04 67 58 05 70
  • Rachis Chirurgiens :
    Dr. Alexandre DHENIN : 04 67 41 34 53
    Dr. Guillaume LONJON : 04 67 41 34 53
    Dr. Matthieu VASSAL : 04 67 41 34 53
MENU
Prendre rendez-vous

Nerf cubital au coude

Accédez à la fiche PDF

Présentation

A la face interne du coude, le nerf cubital se situe dans un tunnel ostéo-fibreux inextensible. Ce nerf peut parfois être le siège d’une compression liée à une hyperpression dans cette gouttière qui est une véritable zone de rétrécissement (figure 1).

Les principales causes

Les facteurs favorisants peuvent être une hyperpression causée par un traumatisme directement sur le nerf qui est vulnérable du fait de sa localisation superficielle à la face interne du coude. Parfois un étirement causé par une mauvaise position prolongée (coude fléchi par exemple) pouvant survenir pendant le sommeil. Certaines particularités anatomiques peuvent également favoriser les symptômes. Par exemple, une instabilité du nerf qui glisse en avant de sa gouttière lors des mouvements de flexion du coude peut entraîner un ressaut favorisant son irritation. Un épaississement des tissus ou de certains muscles autour du nerf peut également déclencher une compression.

Symptômes cliniques

Le syndrome de compression du nerf cubital au coude se manifeste par des fourmillements ou des sensations d’endormissement dans l’annulaire et l’auriculaire, par des douleurs dans l’avant bras ou par une faiblesse de la main. Ces symptômes sont parfois déclenchés lorsque le coude est fléchi de manière prolongée comme par exemple au téléphone ou pendant le sommeil.

Examens complémentaires

L’électromyogramme qui enregistre l’activité électrique du nerf permet de confirmer le diagnostic.

Figure 1

Traitements

Ergonomie

Cela consiste à éviter les positions favorisant les symptômes, en particulier la flexion prolongée du coude. Le patient peut être aidé en cela par le port d’une attelle de repos.

Traitement chirurgical

Si les symptômes persistent de manière prolongée ou en cas d’atteinte invalidante avec perte de la sensibilité et de la force, le traitement chirurgical est recommandé pour libérer de l’espace au nerf cubital. Il consiste en une section du ligament qui comprime le nerf associée à une transposition et une stabilisation du nerf en dehors de la zone de compression pour éviter la récidive. Les sensations d’endormissement et de fourmillement s’améliorent rapidement. La récupération de la sensibilité et de la force peut prendre plusieurs mois.
 

Fiche(s) patients

Plus sur la pathologie Poignet et main