• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Maladie du dupuytren

La maladie de Dupuytren est caractérisée par un épaississement de la peau de la paume de la main et une rétraction progressive des doigts en flexion.

L’origine est l’épaississement de l’aponévrose palmaire, structure diffuse sous la peau de la main et des doigts, normalement fine et élastique. Cet épaississement est plus fréquent chez l’homme, autour de 50 ans. Il existe une composante génétique (formes familiales), et certains facteurs favorisants comme le diabète.

Le patient se plaint d’une déformation de la paume de la main avec apparition de cordes ou nodules durs (forme palmaire), d’une impossibilité d’étendre complètement un ou plusieurs doigts (forme digitale). Les 4 et 5èmes doigts sont les plus fréquemment touchés. La vitesse d’aggravation est variable. Des nodules durs à la face dorsale des doigts peuvent s’associer. Généralement le Dupuytren est indolore. Si des douleurs sont associées il conviendra de rechercher des lésions associées (canal carpien, TSS …) pour les traiter dans le même temps.

Le traitement s’impose lorsque l’extension complète d’un ou plusieurs doigts n’est plus possible. Si le patient est capable de poser complètement à plat sur la table la main et le doigt, il n’est pas nécessaire d’opérer, des conseils d’auto-surveillance sont donnés au patient pour suivre l’évolution et re-consulter en cas d’aggravation.

Le traitement chirurgical se réalise en ambulatoire et sous anesthésie locorégionale. Il consiste en une ou plusieurs incisions en ligne brisée de la face palmaire de la main et des doigts, en regard de la ou des brides pour les enlever complètement (aponévrectomie). Dans les suites, une attelle de maintien en extension pour éviter une rétraction est à porter uniquement pendant la nuit pendant 3 semaines, des séances de rééducation chez un kiné seront prescrites.

Le pronostic est bon, mais il y a un risque de récidive (20%), d’autant plus que le Dupuytren a débuté jeune, a évolué rapidement, ou que la chirurgie de résection est incomplète. Cette chirurgie est délicate, et nécessite une technique précise (microchirurgie) pour éviter les lésions neurologiques (2%).

Formes sévères :

Dans le cas de formes évoluées (stade 3-4), le chirurgien peut avoir recours à des techniques spécifiques de fermeture cutanée après avoir réalisé l’aponévrectomie : paume ouverte, lambeau, greffe… Un défaut d’extension peut persister. Le risque de complications (algodystrophie, risques neurologiques, infections…) augmente.

Plus sur la pathologie Poignet et main