• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 34 53 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 34 52 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 34 53 - Dr. LONJON
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 34 51 - Dr. TOFFOLI
    +33(0)4 67 41 34 53 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)7 87 20 39 98 - Dr. MAURY
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Main traumatique du sportif

Accédez à la fiche PDF

Présentation

Les traumatismes de la main du sportif sont fréquents et compromettent la préparation de l’athlète affectant ainsi son niveau de performance. La spécificité des pathologies rencontrées nécessite une prise en charge diagnostique et thérapeutique spécialisée visant une récupération rapide ainsi qu’une préservation de la longévité de l’athlète.

Les principales pathologies

Mallet finger (sports de balle, volley, basket…).
Il correspond une la rupture de l’appareil extenseur sur la base de la dernière phalange. C’est une lésion classique à la réception de la balle sur un doigt en extension avec flexion forcée de la dernière phalange. L’immobilisation est le traitement de choix.

Entorses et luxations de l’articulation inter phalangienne proximale (Sports de balle, volley, basket…).
Elle résulte d’une distension brusque des ligaments. Elle peut être bénigne traduisant une simple élongation ou grave caractérisée par une rupture voire une désinsertion des ligaments avec parfois arrachement osseux.

Jersey finger (rugby).
Il correspond à une désinsertion du tendon fléchisseur au niveau de la base de la dernière phalange classiquement lors des sports avec arrachage de maillot. Une réinsertion du tendon est indispensable.

Entorse du ligament collatéral médial de l’articulation métacarpophalangienne du pouce (skieur).
Non diagnostiquées et insuffisamment traitées,
elles peuvent s’avérer très invalidantes dans la préhension. Le pronostic fonctionnel peut être majeur avec une possible dégradation vers l’arthrose de
l’articulation. En cas d’entorse grave, une intervention chirurgicale de réinsertion ligamentaire doit être réalisée.

Rupture de poulie (grimpeur).
Le diagnostic est le plus souvent évident. Le patient rapporte un claquement brutal sur une prise arquée en flexion contrariée et résistée des doigts. L’échographie est l’examen de choix. Le traitement par attelle thermoformée reste la référence. Il doit être instauré le plus précocement possible.

Rupture de la bandelette sagittale de l’appareil extenseur avec luxation au dos de l’articulation métacarpo-phalangienne. (Boxeur).
Elle est causée par les traumatismes répétés et affecte préférentiellement l’index et le majeur. Véritable sangle stabilisant l’appareil extenseur au dos de la main, sa réparation chirurgicale est indispensable pour restaurer la fonction du doigt.

Fractures du scaphoïde. (Chute sur le talon de la main en hyper extension).
Le risque de non consolidation voire de nécrose liés à la faible vascularisation de cet os
justifie une prise en charge initiale extrêmement rigoureuse soit par immobilisation soit par intervention chirurgicale.

Lésions ligamentaires du poignet, ligament scapho-lunaire et complexe triangulaire TFCC (traumatismes en torsion et hyper extension du poignet).

Syndrome chronique des loges de l’avant-bras. (Motard, windsurfer et kite surfeur).
Il s’agit d’une augmentation de la pression à l’intérieur des loges
musculaires de l’avant-bras liée à l’effort. Des douleurs chroniques et invalidantes compétées par une mesure de pression intramusculaires peuvent conduire à une décompression chirurgicale par ouverture des aponévroses musculaires sous endoscopie.

Fracture de l’apophyse unciforme de l’hamatum. (Golfeur).
Elle est causée par la répétition des impacts entre l’extrémité du club de golf et l’apophyse unciforme de l’os crochu. Il s’agit d’un des osselets du poignet qui présente un relief osseux en forme de crochet vulnérable à la pratique de certains sports. En fonction de la taille et du déplacement du fragment osseux analysé sur un scanner, une simple immobilisation voire une intervention chirurgicale peuvent être envisagées.

Ténosynovite de l’extenseur ulnaire du carpe. (Tennisman et golfeur).
La répétition de gestes en hyper supination lors des frappes liftées peut conduire à
une irritation de ce tendon au niveau de sa sangle au dos du poignet. On peut voir apparaître une inflammation voire une luxation du tendon en cas de lésion
de la sangle. L’immobilisation et l’infiltration sont les traitements de première intention. En cas de lésion de la sangle du tendon à l’origine d’une instabilité, un traitement chirurgical de stabilisation peut être envisagée.

Fiche(s) patients

Plus sur la pathologie Poignet et main