• Membre supérieur Chirurgiens :
    Dr. Jacques TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Philippe TEISSIER : 04 67 41 94 94
    Dr. Adriano TOFFOLI : 04 67 41 34 51
  • Membre inférieur Chirurgiens :
    Dr. Florent BUSCAYRET : 04 67 12 12 65
    Dr. Christophe FARENQ : 04 67 58 03 92
    Dr. Franck LACAZE : 04 67 41 34 52
    Dr. Etienne MAURY : 04 48 74 00 01
  • Pied / Cheville Chirurgiens :
    Dr. Wayan HEBRARD : 04 67 58 05 70
  • Rachis Chirurgiens :
    Dr. Alexandre DHENIN : 04 67 41 34 53
    Dr. Guillaume LONJON : 04 67 41 34 53
    Dr. Matthieu VASSAL : 04 67 41 34 53
MENU
Prendre rendez-vous

Chirurgie des nerfs, microchirurgie

Accédez à la fiche PDF

Présentation

Les nerfs véhiculent l’information entre le cerveau et le reste du corps.
Certains, sensitifs transportent les informations de sensibilité, pression, température ou de douleur vers le cerveau. D’autres, moteurs transportent les informations depuis le cerveau vers les muscles qu’il commande. D’autres enfin sont mixtes, à la fois sensitifs et moteurs.
Les nerfs se composent de très nombreuses fibres organisées en fascicules (sorte de câblage) qui transportent l’information (Fig. 1).

Les principales causes de lésions

Les nerfs peuvent être lésés en cas d’hyperpression (comme c’est le cas dans le syndrome du canal carpien), écrasement, étirement ou
section
, pouvant donner des atteintes allant du simple déficit transitoire et réversible en quelques semaines à des formes plus sévères et durables. Une section du nerf entraîne une interruption complète de la transmission du signal.

Symptômes cliniques

Ils dépendent du nerf atteint, de la nature de la lésion et de sa sévérité. Les symptômes peuvent toucher la sensibilité allant du
simple engourdissement avec picotements fourmillements et douleurs, à l’anesthésie complète dans le territoire du nerf concerné. L’atteinte de la motricité peut aller d’une simple faiblesse musculaire à une perte complète de force avec fonte musculaire.
On distingue les lésion aigues, récentes des lésion chroniques, anciennes.

Examens complémentaires

L’électromyogramme qui enregistre l’activité électrique du nerf permet de confirmer le diagnostic en cas de lésion chronique.

Fig. 1. Anatomie en coupe d’un nerf spinal.

Traitements

Quel pronostic en cas de lésion d’un nerf

En cas de lésion d’étirement, le nerf conserve sa continuité et récupère habituellement spontanément dans un délai allant de quelques jours à quelques semaines.

Dans les cas de lésions plus sévères s’accompagnant d’une rupture des fibres nerveuses à l’intérieur du câble que constitue le nerf, la repousse nerveuse est possible et peut prendre plusieurs mois. La chirurgie intervient dans les cas de récupération incomplète.

En cas de section du nerf, la réparation chirurgicale visant à rétablir la continuité entre les 2 extrémités est indispensable à la repousse et à la récupération.

Traitement chirurgical

En l’absence de récupération après une lésion nerveuse, plusieurs options thérapeutiques sont possibles.

La neurolyse a pour but de libérer un nerf d’une zone de compression bloquant la repousse (par exemple une fibrose cicatricielle).

La greffe nerveuse consiste à intercaler un segment de nerf sain en pont à la place d’une zone de blocage de la repousse du nerf (névrome).

La neurotisation consiste à brancher un nerf sain sur un nerf lésé pour redonner la conduction électrique sans entraîner de séquelles sur le territoire du nerf donneur.

Récupération après chirurgie nerveuse

Après une chirurgie nerveuse, la cicatrisation du nerf se fait en 3 semaines. En revanche, la repousse du nerf se fait au rythme de 1 mm par jour. Plus la distance entre la zone de réparation et le muscle est grande, plus la récupération est longue.

Fiche(s) patients

Plus sur la pathologie Poignet et main