• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Canal carpien sous endoscopie

Le syndrome du canal carpien est la compression du nerf médian au niveau du poignet.

Le canal carpien est un canal formé par les os de la main en avant et le ligament annulaire en arrière. Il contient les tendons fléchisseurs des doigts et le nerf médian. Fréquemment ce canal devient trop étroit et le nerf médian est comprimé. Le nerf médian est un nerf sensitivomoteur : il donne la sensibilité des 3 premiers doigts de la main et d’une partie du quatrième doigt, ainsi que l’innervation motrice de certains muscles du pouce.

Le syndrome du canal carpien touche préférentiellement la femme autour de la cinquantaine après 35 ans, mais également les hommes ou le sujet jeune. Les premières manifestations sont des fourmillements dans les doigts, la nuit, qui réveillent le patient. Puis ces fourmillements se majorent et s’installent également le jour. A un stade évolué, une diminution de la sensibilité des doigts et de la main, ainsi qu’une perte de force (déficit moteur, amyotrophie thénarienne) apparaissent.

L’examen clinique cherchera à déclencher ces fourmillements par des manœuvres de percussion et de compression. Il cherchera également des troubles de la sensibilité des doigts et une fonte musculaire de la main. Des lésions associées à type de ténosynovite sténosante TSS, de rhizarthrose (etc) seront recherchées, et auquel cas traitées dans le même temps.

L’électromyogramme EMG est indispensable pour confirmer le diagnostic d’une part, et définir la sévérité de la compression.

En cas d’atteinte peu évoluée, une infiltration peut être réalisée.

En cas d’échec ou d’emblée si l’atteinte est sévère, le traitement chirurgical est réalisé : il consiste en une ouverture du ligament annulaire sous vidéochirurgie (endoscopie). Par une courte incision de 0,5 cm au niveau du poignet (en aval du ligament), la caméra munie d’une lame est introduite sous le ligament. Celui-ci est sectionné sous contrôle permanent de la vue. L’intervention se déroule en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locorégionale.

Dans les suites, des soins de pansement sont réalisés par une infirmière tous les 2 jours pendant 15 jours. Les fourmillements s’arrêtent dès le lendemain de l’intervention. Le patient est autorisé immédiatement à utiliser sa main dans les gestes de la vie courante et pour la conduite automobile. Les gestes répétitifs, le port de charge lourde et le travail de force sont à proscrire pendant 3 semaines.

Plus sur la pathologie Poignet et main