• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Chirurgie du Ligament Croisé postérieur : LCP

Le ligament croisé postérieur est un élément du pivot central du genou associé au ligament croisé antérieur.
Le ligament croisé postérieur sert à la partie postérieure de l’épiphyse tibiale et à la partie antérieure de la face axiale du condyle médial. Ce ligament est volumineux et extrêmement résistant. Sa lésion est beaucoup plus rare que la lésion du ligament croisé antérieur.

1) Circonstances de survenue

La rupture du ligament croisé postérieur survient lors d’accidents dits à haute énergie, accidents dits de la voie publique, en moto ou en voiture, avec choc à la face antérieure du genou entrainant recul du tibia et une rupture du ligament croisé postérieur (choc sur le tableau de bord).
Cette rupture du ligament croisé postérieur peut également survenir lors d’accidents sportifs avec des mécanismes spécifiques type impact sur le tibia avec recul de celui-ci (exemple du plaquage de face au rugby sur genou fléchi).

2) Diagnostic 

Le diagnostic de la rupture du ligament croisé postérieur est plus délicat car moins souvent évoqué que celui du ligament croisé antérieur mais les tests cliniques réalisés par un spécialiste permettent d’en faire le diagnostic de manière certaine basé : les tests dits du tiroir postérieur, genou fléchi à 70-80°.
Ce diagnostic est confirmé par une irm qui permet également d’apprécier les lésions associées des ligaments collatéraux, des ménisques, ou des contusions osseuses.

3) Traitement des ruptures du ligament croisé postérieur 

Ce traitement peut être chirurgical ou fonctionnel (non chirurgical) ; la discussion est une affaire de cas particulier qui doit être menée par un spécialiste du genou en tenant compte des lésions associées à cette lésion du croisé postérieur, au caractère ancien ou récent de la rupture, à l’importance du tiroir postérieur, à l’âge du patient, et à la demande fonctionnelle.
Si un traitement chirurgical est décidé, ce traitement chirurgical obéit à des règles spécifiques complexes et hyper-spécialisées pour reconstruire ce ligament croisé postérieur sous arthroscopie dans de bonnes conditions, de sécurité et de réussite pour le patient. Cette reconstruction du ligament croisé postérieur repose sur une greffe tendineuse comme pour le ligament croisé antérieur positionnée en lieu et place du croisé postérieur en respectant ses insertions anatomiques.
Le choix du tendon est préférentiellement de type DIDT (droit interne demi-tendineux : ischio-jambier) mais peut avoir recours aux autres greffes habituelles tendon rotulien ou tendon quadricipital notamment.
La convalescence est plus longue, plus spécifique, et requiert souvent le port d’une attelle articulée anti-tiroir postérieur pour éviter une distension de la greffe. Les modalités précises seront à discuter pour chaque cas.

Plus sur la pathologie Genou