• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Arthrose et Chirurgie : PUC

Arthrose et chirurgie : Arthroplastie partielle de genou ou prothèse partielle de genou

Cette intervention consiste à remplacer la portion endommagée du cartilage, de l’os sous chondral et des ménisques dans le genou. L’endommagement partiel du genou peut intéresser le compartiment interne ou fémoro-tibial interne (ces dénominations ont la même signification, elles décrivent la topographie de l’endommagement) ou externe (fémoro-tibial externe).


Dans ce contexte d’endommagement partiel du genou, les traitements médicaux, physiques et kinésithérapiques sont mis en œuvre. Si ces thérapeutiques sont insuffisantes, le traitement chirurgical est proposé. Il peut consister en une arthroplastie partielle, une arthroplastie totale, une ostéotomie ou une greffe de cartilage. Nous nous intéresserons dans cette rubrique aux arthroplasties partielles.


Les arthroplasties partielles interne (PPI) et/ou externe (PPE) encore appelées prothèse uni-compartimentale ou PUC permettent de remplacer les structures cartilagineuses et méniscales du compartiment intéressé par l’usure. Cette arthroplastie partielle présente l’avantage de conserver les parties non endommagées du genou, permettant ainsi d’alléger le geste chirurgical. L’intervention est plus courte et les suites plus simples. De même, les structures ligamentaires (pivot central –LCA/LCP- formations ligamentaires périphériques ou collatérales –LCL/LCM) sont conservées, préservant ainsi la cinématique naturelle du genou. La sensation de « genou oublié » proche du comportement d’un genou normal est plus facilement obtenue.


Une arthroplastie partielle peut être réalisée si la déformation du membre est modérée, si les structures ligamentaires sont conservées et si l’endommagement des autres compartiment du genou est faible. La proportion des gonarthroses ou arthroses de genou accessibles à la réalisation d’une arthroplastie partielle est évaluée à 20 à 30%.
 


Arthrose du compartiment interne ou fémoro-tibial médial

 

La prothèse partielle est constituée d’une pièce tibiale, d’une pièce fémorale en chrome cobalt et d’un composant intermédiaire en polyéthylène de haute densité. La gamme d’implants dont dispose le chirurgien au cours de l’intervention permet de s’adapter aux variations individuelles (taille, anatomie). 


Implants tibial, fémoral et composant intermédiaire d’une arthroplastie partielle

 

Le bilan radiographique pré-opératoire permet de planifier la taille et le positionnement optimal des implants qui seront utilisés.


Planification de la taille et de l’orientation des implants sur le bilan radiographique pré-opératoire

 


Gonarthrose fémoro-patellaire médiale et arthroplastie partielle interne (PUC) 

 

La reprise d’appui est immédiate sous couvert de cannes/béquilles afin de sécuriser la marche. L’hospitalisation est de courte durée (ambulatoire dans 2/3 des cas). La cicatrisation des tissus nécessite 2 à 3 mois. La restauration du schéma de marche prend 1 à 3 mois selon l’importance des lésions, la durée d’évolution antécédente et la trophicité musculaire. La rééducation mise en œuvre après l’intervention vise à vous accompagner au cours de cette phase de convalescence : Retrouver l’autonomie, la confiance, l’aptitude aux activités de vie quotidienne, professionnelle puis de loisirs ou sportives.


Radiographies d’une arthroplastie partielle médiale ou fémoro-tibiale médiale

 


Incision/cicatrice un an après l’intervention

 

Toute intervention chirurgicale présente des risques. Ils sont peu fréquents et le bénéfice escompté de cette intervention est largement supérieur à la probabilité de survenue d’une complications. Toutefois, afin de vous délivrer une information loyale, il est nécessaire de vous indiquer cette éventualité. Il peut s’agir d’une infection, d’un endommagement vasculo-nerveux, d’une phlébite, d’un enraidissement, d’un descellement prématuré ou du bris de matériel.

Plus sur la pathologie Genou