• OS Grasset Adresse :
    15 avenue du Professeur Grasset
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. DHENIN
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. LACAZE
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. J. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. P. TEISSIER
    +33(0)4 67 41 94 94 - Dr. VASSAL
  • OS Arceaux Adresse :
    3bis Boulevard des Arceaux,
    34000 Montpellier

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 03 92 - Dr. FARENQ
    +33(0)4 67 12 12 65 - Dr. BUSCAYRET
  • Institut du Pied Adresse :
    Clinique Saint Jean,
    36 avenue Bouisson-Bertrand
    34093 Montpellier Cedex 5

    Téléphone :
    +33(0)4 67 58 05 70 - Dr. HÉBRARD
MENU
Prendre rendez-vous OS Arceaux OS Grasset Institut du Pied

Thermocoagulation lombaire

QU’EST-CE QU’UN SYNDROME ARTICULAIRE POSTERIEUR LOMBAIRE ?

La colonne vertébrale est constituée d’un empilement de vertèbres. Les cinq vertèbres du bas constituent la colonne lombaire ou rachis lombaire qui repose sur le sacrum. Entre chaque vertèbre se trouve un disque qui sert d’amortisseur.

A la partie postérieure du rachis, se trouvent les articulations postérieures, qui relient les vertèbres entres elles, et participent à la fois à la stabilité et à la mobilité du rachis.

Comme tout articulation, elles peuvent être le siège d’arthrose d’origine dégénérative, et peuvent être la cause de lombalgies.

Le syndrome articulaire postérieur est caractérisé par une douleur à la mise en hyperextension du rachis lombaire, ou lors du relevé de la manœuvre de mesure de la distance doigts-sol.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS POSSIBLES EN DEHORS DE LA CHIRURGIE ?

Les crises douloureuses se soignent par du repos et des médicaments (anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants). Même si elles sont parfois très douloureuses, les crises aigues ne justifient jamais d’un traitement chirurgical.

Lorsque des douleurs permanentes s’installent entre les crises, on dit que les douleurs deviennent chroniques. Le traitement reste alors médical en première intention. On associe également de la rééducation par kinésithérapie et des conseils d’hygiène du dos pour apprendre à limiter les contraintes sur sa colonne vertébrale.

Il est également possible d’envisager des infiltrations de corticoïdes sous contrôle radiologique ou scanner.

QUELS SONT LES OBJECTIFS ET LES INDICATIONS DE LA CHIRURGIE ?

Le traitement chirurgical de ce syndrome peut consister en une arthrodèse, mais il existe une alternative intéressante : la thermocoagulation.

La décision de traitement n’est jamais une urgence et doit faire l’objet d’une discussion entre le patient et son chirurgien.

EN QUOI CONSISTE L’OPERATION ?

Cette intervention se réalise sous une anesthésie légère (sédation). L’hospitalisation se fait en ambulatoire (entrée le matin, sortie 5 heures après).

La procédure dure environ 30 minutes.

Le patient est installé sur le ventre, avec la radiographie positionnée de face afin de repérer les articulations.

Une aiguille est descendue sous contrôle radiographique jusqu’à obtenir un contact osseux contre l’articulation, tout en injectant un anesthésique local.

Puis le chirurgien place une électrode au travers de cette aiguille, et réalise une thermolésion des ramifications nerveuses contres ces articulations, 1 minute à 80°C.

En général, le chirurgien réalise 2 à 3 lésions par articulation, afin d’augmenter les chances de réussite, aux niveaux L4-L5 et L5-S1 et de chaque côté.

Selon les symptômes, il est bien sûr possible de réaliser d’autres thermolésions.

Il est également possible de réaliser une infiltration de corticoïdes avant de retirer l’aiguille.

QUELS SONT LES RISQUES DE L’OPERATION ?

Les risques de cette intervention sont faibles, et limités au mauvais positionnement de l’aiguille, au risque d’hématome sur le trajet de l’aiguille, ou d’une réaction allergique à un produit d’injection ou anesthésique.

QUELLES SONT LES SUITES DE L’OPERATION ?

Le patient doit observer du repos pendant la fin de la journée. L’effet peut être différé ce pourquoi il faut attendre environ 15 jours avant d’observer les résultats de cette technique.

Attention: Cette fiche a été conçue par les docteurs DHENIN et VASSAL pour vous aider à comprendre le problème dont vous êtes atteint et la chirurgie qui vous a été proposée. Elle ne remplace pas les explications que doit vous apporter votre chirurgien. N’hésitez pas à lui poser les questions que vous vous posez avant votre intervention.

Plus sur la pathologie Colonne vertébrale